Menu
04.93.16.07.19
06.14.25.43.02

Horaires téléphoniques : Du lundi au samedi
de 08h00 à 12h00
et de 13h00 à 19h00

Demandez à être rappelégratuitement

Le cabinet de neuropsychologie est fermé provisoirement jusqu'au vendredi 1er Mars 2019.
Je serai de nouveau joignable par téléphone à partir du vendredi 15 février 2019.

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LA PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE DE L’ENFANT EN DIFFICULTE SCOLAIRE : UN TOUR D’HORIZON DES PROFESSIONNELS QU’IL PEUT ETRE AMENE A RENCONTRER

LA PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE DE L’ENFANT EN DIFFICULTE SCOLAIRE : UN TOUR D’HORIZON DES PROFESSIONNELS QU’IL PEUT ETRE AMENE A RENCONTRER

Le 12 mai 2017
Votre psychologue spécialisée en neuropsychologie, installée à Nice, dans les Alpes-Maritimes, revient sur la prise en charge pluridisciplinaire de l’enfant en difficulté scolaire.

 

La complexité des difficultés scolaires et affectives des enfants, et parfois même leur multiplicité, rend souvent nécessaire la prise en charge par plusieurs professionnels.  

 

L’ORTHOPHONISTE

 

Face à des difficultés scolaires persistantes, le professionnel qui est généralement sollicité en tout premier lieu est l’orthophoniste. Les attributions de l’orthophoniste concernent la détection et la rééducation des troubles du langage oral et écrit : des troubles de la déglutition au bégaiement, en passant par les troubles de l’accès au langage écrit, les champs d’action de l’orthophoniste sont très larges. Le suivi qu’il propose est au minimum d’une séance hebdomadaire.

 

LE PSYCHOMOTRICIEN

 

Le psychomotricien est, comme son nom l’indique, qualifié pour aider les personnes qui présentent des difficultés psychomotrices. Il intervient lorsqu'un élève est mal latéralisé, qu’il est très maladroit, lorsqu’il a un schéma corporel incomplet ou des gestes désordonnés. Il est formé pour agir à la fois sur la motricité large et sur la motricité fine. Dans une rééducation psychomotrice, tenir compte de la psychologie de l’enfant est indispensable.

Il est pertinent d’adresser chez le psychomotricien un enfant dont les difficultés psychomotrices touchent plusieurs domaines de sa vie (gestes du quotidien, sport, activités manuelles, écriture, etc…).

 

L'ERGOTHERAPEUTE

 

Plus rarement, il peut être indiqué de consulter un ergothérapeute.

C’est un spécialiste de l’aménagement de l’environnement de vie des personnes présentant des difficultés avec les gestes de la vie quotidienne. Ils sont compétents pour conseiller un matériel adapté aux handicaps ou aux difficultés motrices identifiées : cela peut aller du fauteuil roulant à l’enfile-chaussette et ce, afin de favoriser l’autonomie du patient ainsi que son confort.

Il intervient notamment dans le cadre des difficultés d’écriture survenant suite à un accident ou généré par un handicap (comme la dysgraphie par exemple qui, comme tout trouble spécifique, pénalise le rendement scolaire de l'enfant) : il peut s’agir d’un guide-doigt en cas d’hypotonie de la main par exemple.

 

LE GRAPHOTHERAPEUTE

 

Le graphothérapeute s’occupe spécifiquement des troubles de l’écriture, dont il dépiste l’origine et en propose une rééducation adaptée.

Le graphothérapeute accorde une place importante à la psychologie et à la personnalité de l’enfant et travaille longtemps en amont de l’écriture, sur le geste.

Il propose un bilan graphomoteur à l’issue duquel un âge graphomoteur est calculé (à l’instar de l’âge de lecture du bilan orthophonique).

 

LE NEUROPSYCHOLOGUE

 

Le neuropsychologue est un psychologue spécialisé dans le dépistage et la rééducation des troubles cognitifs. Par la réalisation de bilans, il établit un profil cognitif, faisant état des points forts et points faibles de l’enfant dans les différents domaines évalués : langage, attention, raisonnement verbal et non verbal, structuration visuospatiale, attention et flexibilité mentale. Il propose également des rééducations qui se réalisent en cabinet par le biais d’exercices ciblant les difficultés identifiées. La remédiation cognitive peut également s’appuyer sur des situations de la vie quotidienne ou scolaire (situation dite écologique) afin de déterminer les conditions optimales de réussite pour chaque enfant.

 

LE PSYCHOLOGUE

 

Bien souvent, les difficultés scolaires persistent malgré l’absence de trouble quelconque. Il s’agit alors ici de considérer ces difficultés comme provenant d’une source plus émotionnelle, affective. Des difficultés attentionnelles, un trouble du comportement ou une difficulté à mobiliser des capacités pourtant bien préservées peuvent en être la manifestation.

De même, dans le cas d’un suivi engagé (en orthophonie par exemple), certaines difficultés peuvent survivre à la rééducation, en raison d’un blocage psychologique : soit les progrès sont absents ou s’interrompent, soit les compétences acquises ne se déploient pas dans la vie quotidienne et scolaire de l’enfant.

Le suivi psychologique permet alors à l’enfant de mettre des mots sur ses affects.