Menu
04.81.68.55.39

Horaires téléphoniques : Du lundi au samedi
de 08h00 à 12h00
et de 13h00 à 19h00

Demandez à être rappelégratuitement

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LES DIFFICULTES SCOLAIRES : COMMENT Y REMEDIER ?

LES DIFFICULTES SCOLAIRES : COMMENT Y REMEDIER ?

Le 10 août 2018

Les difficultés scolaires sont source d'inquiétude pour moult parents. En effet, la réussite à l'école reste encore fortement reliée dans les représentations à la réussite sociale et professionnelle de leur enfant. Il est très fréquent de connaître un jour des difficultés scolaires. C’est leur persistance sur plusieurs mois et années qui doit amener les adultes à s’interroger.

1°) Quelles pourraient être les causes des difficultés scolaires persistantes ?

Le plus important est de connaître la manifestation de ces difficultés, qui peuvent évoquer des causes diverses et variées. Il pourrait s’agir :

- d’une lenteur à la compréhension dans plusieurs disciplines, laissant à penser à des difficultés touchant le raisonnement, ou encore l’abstraction verbale ?
- d’une difficulté notable à se concentrer en classe ou lors de la réalisation des devoirs, faisant se questionner quant à un possible trouble attentionnel ?
- d’une difficulté de l’enfant à organiser son travail (gestion du temps lors des évaluations, relecture des copies...) ?
- d’une difficulté liée au passage à l’écrit (écriture ou lecture lente, par exemple) qui pourrait évoquer un éventuel trouble spécifique d’apprentissage ?

Des aides spécifiques peuvent être apportées à l’enfant, quelle que soit sa situation. Rechercher la nature et l’origine des difficultés scolaires constitue une étape importante permettant de découvrir les solutions adaptées à chaque enfant.

 

2°) Quelles solutions apporter en cas de difficultés scolaires persistantes ?

 

De façon générale, un enfant qui présente toujours des difficultés d’apprentissage malgré un temps de travail personnel important, une forte motivation et le soutien de ses parents, voire de professeurs particuliers est dans la compensation d’une fragilité, cachant un trouble spécifique d’apprentissage ou un trouble cognitif.

La réalisation d’un bilan psychologique et neuropsychologique permet de faire le point sur les compétences cognitives générales de l’enfant, afin d’évaluer :
- les capacités verbales et langagières, en réception comme en expression,
- les capacités attentionnelles et mnésiques,
- les aptitudes logiques, verbales et non verbales,
- l’organisation visuospatiale et visuoconstructive,
- la gestion de l’anxiété face à la rencontre d’une difficulté et la capacité de l’enfant à mettre en place des stratégies d’adaptation,
- la capacité à gérer la frustration liée à la situation d’évaluation,
- les qualités graphomotrices et visuomotrices.

 

Le psychologue spécialisé en neuropsychologie vous permettra de comprendre davantage ce qui se joue pour votre enfant : en cas de trouble cognitif avéré, des séances de remédiation peuvent lui être proposées. Un suivi psychologique peut également être apporté en cas de perte de confiance en soi ou si des craintes liées à la scolarité se manifestent.

Le neuropsychologue peut vous indiquer la réalisation d’autres bilans : le bilan orthophonique permet la détection de troubles spécifiques d’apprentissage comme la dyslexie, la dysgraphie, la dyscalculie, qui sont considérés comme des « handicaps invisibles » et qui entravent fortement l’accès aux apprentissages scolaires. Le bilan orthoptique permet le repérage de troubles dits « neurovisuels », pénalisant les tâches de lecture, d’écriture et de copie.